Angleterre. L’épave la plus dangereuse du monde radiographiée

Aller en bas

Angleterre. L’épave la plus dangereuse du monde radiographiée  Empty Angleterre. L’épave la plus dangereuse du monde radiographiée

Message par Admin le Sam 16 Jan - 19:01

Angleterre. L’épave la plus dangereuse du monde radiographiée :

Une image sonar du Richard Montgomery, Liberty ship coulé en 1944 dans l’estuaire de la Tamise avec 1 400 tonnes d’explosifs à bord, détaille cette énorme bombe à retardement.


L'image est étonnante de précision. Elle montre l’état exact de la plus grosse bombe à retardement présente dans la mer. Grâce à la technologie du sonar multi-faisceaux (voir encadré plus bas), l’épave du Richard Montgomery apparaît enfin nettement, cassée en deux, posée sur un banc de sable de l’estuaire de la Tamise, sur la côte est de l’Angleterre.

Coulé en 1944 après avoir chassé sur son ancre et s’être fissuré sur un haut-fond, ce Liberty ship venu des États-Unis avait ses cales remplies d’explosifs de toutes sortes – 6 400 tonnes au total, dont 2 000 bombes à fragmentation et des centaines de bombes de 500 kg.

Si près de 5 000 tonnes de cette mortelle cargaison ont pu être extraites dans les semaines qui ont suivi le naufrage, certains de ces explosifs n’ont pu être dégagés.

Et il n’en reste pas moins de 1 400 tonnes, qui n’attendent qu’une occasion – choc extérieur, affaissement de la structure intérieure du cargo, déplacement du bateau sur le fond - pour provoquer ce qui serait la plus forte déflagration non nucléaire de l’histoire.

Certes, le navire est « protégé » par une zone d’exclusion de 500 mètres, matérialisée par des bouées. Mais un accident – ou un acte terroriste – est toujours possible.

Quelles en seraient les conséquences ? Selon les spécialistes, une telle explosion pourrait créer un panache d’eau de 200 ou 300 mètres de large et de 1 000 mètres de haut, et provoquer surtout une lame de fond qui pourrait submerger une bonne partie de l’estuaire de la Tamise, noyer et détruire les ports les plus proches (Sheerness, Southend-on-Sea…), voire endommager l'immense barrage réalisé pour maîtriser et réguler le cours de la Tamise jusqu’à Londres.

Autant dire une catastrophe, dont le coût estimé pourrait dépasser le milliard de livres sterling (plus d'1,3 milliard d'euros).

Reste évidemment la difficulté technique que représente l’extraction d’explosifs corrodés et entassés en vrac depuis le naufrage.

Depuis plus d’un demi-siècle maintenant, personne ne veut lancer l’opération. Tout en sachant que l’inaction risque bien, un jour ou l’autre, de provoquer un désastre.

Il faut espérer que l’imagerie de qualité que vient de réaliser le sonar multi-faisceaux permettra de mettre sur pied un véritable plan d’action. Comme le dit un historien anglais : « Ce navire est une vraie "tic-tac bomb". Voilà plus de 60 ans que le compte-à-rebours a commencé. Chaque seconde nous rapproche de l'issue fatale ».

L'article avec les photos :
http://www.ouest-france.fr/europe/angleterre/angleterre-lepave-la-plus-dangereuse-du-monde-radiographiee-3972195
Admin
Admin
Admin

Messages : 6319
Date d'inscription : 01/11/2012

http://armeesdechampagne.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum